Découvrez des millions d'e-books, de livres audio et bien plus encore avec un essai gratuit

Seulement $11.99/mois après la période d'essai. Annulez à tout moment.

Pékin: Heureux qui comme… Albert Londres
Saint-Pétersbourg: Portrait d'une ville au travers d'un récit authentique
Moscou: Heureux qui comme… Armand Silvestre
Série de livres électroniques19 titres

Heureux qui comme…

Évaluation : 3.5 sur 5 étoiles

3.5/5

()

À propos de cette série

Partager les émotions des premiers écrivains-voyageurs et retrouver les racines d’un monde intemporel.

Modèle de femme libre de mœurs et d’esprit, engagée en politique comme en littérature, Juliette Adam visite Budapest pour son plaisir, au temps de sa splendeur. Elle est reçue partout, donnant vie à cette cité essentielle de l’Empire austro-hongrois. Son récit plonge au cœur d’une des plus brillantes sociétés de l’époque et rend compte des grandes figures qui la composent ainsi que de son histoire tumultueuse au cœur de l’Europe.
Texte extrait de La Patrie hongroise publié dans La Nouvelle Revue en 1884.

Plongez dans ce portrait de la ville de Budapest à la fin du 19ème siècle !

EXTRAIT

Et avec un entrain, une belle humeur, un esprit adorables, le directeur des musées fait le boniment de son exposition des émaux hongrois. Il parle ceintures, aigrettes, brandebourgs, selles, gaines de sabre, couronnes, images saintes, trésors d’église, coupes à boire, bagues, montres, bijoux de femme, style de ces émaux qui ne sont ni byzantins, ni allemands, ni Renaissance, ni turcs, mais qui sont hongrois, d’une richesse, d’une variété, d’une grâce, d’une puissance de couleurs, d’une harmonie extraordinaires, comme j’ai pu m’en convaincre le soir même, impatiente d’admirer tant de choses décrites d’une façon si éblouissante.

A PROPOS DE LA COLLECTION

Heureux qui comme… est une collection phare pour les Editions Magellan, avec 10 000 exemplaires vendus chaque année. Publiée en partenariat avec le magazine Géo depuis 2004, elle compte aujourd’hui 92 titres disponibles, et pour bon nombre d’entre eux une deuxième, troisième ou quatrième édition.

À PROPOS DE L'AUTEUR

Juliette Adam(1836-1936) est une femme de lettres française. Elle s’est prise de passion pour les sociétés exigeantes, en France où elle tient salon, au Portugal où elle s’exile, comme en Hongrie où elle voyage pour son plaisir.

LangueFrançais
Date de sortie14 déc. 2015
Pékin: Heureux qui comme… Albert Londres
Saint-Pétersbourg: Portrait d'une ville au travers d'un récit authentique
Moscou: Heureux qui comme… Armand Silvestre

Titres dans cette série (19)

  • Moscou: Heureux qui comme… Armand Silvestre

    21

    Moscou: Heureux qui comme… Armand Silvestre
    Moscou: Heureux qui comme… Armand Silvestre

    Partager les émotions des premiers écrivains-voyageurs et retrouver les racines d’un monde intemporel. Des églises du Kremlin aux bistrots borgnes imbibés de vodka, le poète symboliste et libertin Armand Silvestre s’avère un guide passionnant pour découvrir les secrets de la ville aux « sept fois soixante-dix clochers d’or ». Curieux de tout, ébranlé par le spectacle de la piété orthodoxe des moujiks, il passe volontiers des anecdotes les plus cocasses à de belles envolées lyriques. Récit extrait de La Russie, impressions, portraits, paysages, 1892. Plongez dans ce portrait poétique de la capitale russe au 19ème siècle EXTRAIT Il est quatre heures du matin et il fait aussi jour qu’à midi, sans que la nuit ait duré plus de trois heures. Les derniers tramways circulent et les premiers vont les croiser bientôt, sur leur double voie. Les rues n’ont pas cessé un seul instant d’être pleines de monde. On ne reconnaît pas ceux qui vont se coucher de ceux qui se lèvent. Tous sont également frais et souriants. Quelques buveurs zigzaguent aux bras les uns des autres, affectueusement enlacés et, quand l’un d’eux se heurte au détestable pavé de Moscou, c’est avec une sollicitude infinie que ses compagnons le relèvent, toute la grappe l’ayant quelquefois suivi dans sa chute. A PROPOS DE LA COLLECTION Heureux qui comme… est une collection phare pour les Editions Magellan, avec 10 000 exemplaires vendus chaque année. Publiée en partenariat avec le magazine Géo depuis 2004, elle compte aujourd’hui 92 titres disponibles, et pour bon nombre d’entre eux une deuxième, troisième ou quatrième édition. À PROPOS DE L'AUTEUR Armand Silvestre (1837-1901) est un écrivain français. Dandy libertin et farceur, auteur reconnu de son vivant, il est surpris – et séduit – par le fanatisme religieux et les marques de piété qu’il constate dans la capitale russe en 1892.

  • Pékin: Heureux qui comme… Albert Londres

    17

    Pékin: Heureux qui comme… Albert Londres
    Pékin: Heureux qui comme… Albert Londres

    Partager les émotions des premiers écrivains-voyageurs et retrouver les racines d’un monde intemporel. Dans un empire chinois livré aux guerriers, pirates et autres trafiquants, Albert Londres (1884-1932) affiche une humeur désinvolte : l’allure rapide, la réplique amusante, tout laisse entendre qu’une belle comédie se joue à Pékin, pourtant menacée par les seigneurs de la guerre. Loin du ton mélodramatique qui prédomine dans le reportage de guerre contemporain, cette voix décalée, restée étonnamment moderne, renouvelle notre regard sur le monde. Texte extrait de La Chine en folie, reportage publié dans l’Exelsior en 1922. (Deuxième édition) EXTRAIT Qui veut acheter le Palais d’Été ? Qui rêve de démolir vingt mètres de la muraille pour se construire une bicoque avec ces pierres sacrées ? C’est à vendre. CE QU’EN PENSE LA CRITIQUE « Loin du ton mélodramatique, en Chine, Albert Londres n’y va pas par quatre chemins. » (Bibliomonde) A PROPOS DE L’AUTEUR Albert Londres nait à Vichy en 1884. Il passe son enfance à la Villa Italienne, pension de famille tenue par ses parents. Il dévore les œuvres d’Hugo et Baudelaire. Il entre au Matin. Le 1er août 1914, la guerre est déclarée. Il devient correspondant de guerre. Ses papiers font sensations, son style détonne : plutôt que de se réfugier derrière l’objectivité, il écrit à la première personne. Il raconte ce qu’il voit, ce qu’il ressent et ce qu’il sait. Il parcourt l’Espagne, puis l’Italie, et met en évidence les bouleversements apportés par le bolchevisme et le nationalisme qui agitent les esprits en Europe. Au Proche-Orient, au Liban, en Syrie, en Égypte, il traite du problème de la domination franco-britannique. Il réussit à entrer dans la toute jeune U.R.S.S. Il enquête sans complaisance, décrit le régime naissant et raconte les souffrances du peuple. En Inde, il se fait l’écho du vent de rébellion qui souffle sur ce vaste pays encore sous domination britannique; et en Chine, il dépeint un invraisemblable chaos.

  • Saint-Pétersbourg: Portrait d'une ville au travers d'un récit authentique

    22

    Saint-Pétersbourg: Portrait d'une ville au travers d'un récit authentique
    Saint-Pétersbourg: Portrait d'une ville au travers d'un récit authentique

    Laissez-vous guider pour un merveilleux voyage dans la Russie du XIXe siècle Théophile Gautier, (1811-1872), le « fils du soleil », s’émerveille devant les prestiges de la capitale des neiges qu’il appelle « l’Athènes du Nord ». Ébloui par les palais et les cathédrales aux teintes pastel, il glisse en traîneau sur la Perspective Nevski, pénètre dans le Palais d’Hiver et assiste à la bénédiction de la Néva en présence du tsar. Texte extrait de Voyage en Russie, 1867. Un témoignage saisissant de la main d’un passionné qui nous laisse envoutés par les charmes de Saint-Pétersbourg EXTRAIT La Néva est un beau fleuve, large à peu près comme la Tamise au pont de Londres ; son cours n’est pas long : elle vient du lac Ladoga, tout voisin, qu’elle déverse dans le golfe de Finlande. Quelques tours de roue nous amenèrent le long d’un quai de granit près duquel était rangée une flottille de petits bateaux à vapeur, de goélettes, de schooners et de barques. De l’autre côté du fleuve, c’est-à-dire sur la droite en remontant le cours, s’élevaient les toits d’immenses hangars recouvrant des cales de construction ; sur la gauche, de grands bâtiments à façade de palais, qu’on nous dit être le corps des mines et l’école des cadets de la marine, développaient leurs lignes monumentales. A PROPOS DE LA COLLECTION Heureux qui comme… est une collection phare pour les Editions Magellan, avec 10 000 exemplaires vendus chaque année. Publiée en partenariat avec le magazine Géo depuis 2004, elle compte aujourd’hui 92 titres disponibles, et pour bon nombre d’entre eux une deuxième, troisième ou quatrième édition. A PROPOS DE L’AUTEUR Théophile Gautier, né à Tarbes le 30 août 1811 et mort à Neuilly-sur-Seine le 23 octobre 1872, est un poète, romancier et critique d'art français. Né à Tarbes, Théophile Gautier est cependant parisien depuis sa plus jeune enfance. Il fréquente Nerval, Victor Hugo, Charles Baudelaire et bien d’autres. Il s’essaie à tous les styles littéraires et voue une passion à la photographie.

  • Le Transsibérien: Un témoignage captivant

    25

    Le Transsibérien: Un témoignage captivant
    Le Transsibérien: Un témoignage captivant

    Découvrez les dessous d’un projet pharaonique et une magnifique aventure humaine Albert Thomas (1878-1932), jeune étudiant, gagne en 1898 un prix d’excellence peu banal offert par la Compagnie des wagons-lits : un billet gratuit pour le Transsibérien. Son récit est un témoignage exceptionnel sur cette ligne mythique à la conquête du grand Est sibérien. Texte extrait de La Russie, race colonisatrice, Impressions de voyage de Moscou à Tomsk, 1905. Un témoignage étonnant qui nous transporte dans un incroyable voyage à la rencontre de la Russie et de ses habitants EXTRAIT Le train roule. La plaine environnante n’envoie aucun bruit. Elle s’étend, immense, des deux côtés de la voie. Des céréales, des pâturages, des bouquets d’arbres, en varient parfois l’aspect. Les chemises rouges des moujiks, les jupes des femmes qui moissonnent, çà et là de grands troupeaux de bœufs, quelques cigognes, arrêtent heureusement les yeux dans cette immensité. La plaine invite au voyage : elle attire, elle prend, comme la mer prend les gamins des pêcheurs ; et les paysans s’en vont, comme ils disent, « du côté où regardent les yeux ». Entre l’isba, qui s’abrite sous les arbres, et les feux de campement, qui rougissent dans la nuit les visages des émigrants en marche, il n’y a point de différence : demain, la foudre brûlera le village, donnera l’ordre de partir, ou les moujiks, d’eux-mêmes, l’abandonneront, comme ils laissent au matin les cendres de leur feu. Et l’on comprend alors, dans cet infini de la plaine, avec quelle passion les paysans voyageurs désirent Moscou, la cité sainte, avec son Kremlin superbe et ses cathédrales dorées, qui doivent surgir, là-bas, derrière l’horizon. C’est presque l’impatience du passager qui attend à la fin des longues traversées l’apparition de la côte. Et cette impatience nous saisit aussi. A PROPOS DE LA COLLECTION Heureux qui comme… est une collection phare pour les Editions Magellan, avec 10 000 exemplaires vendus chaque année. Publiée en partenariat avec le magazine Géo depuis 2004, elle compte aujourd’hui 92 titres disponibles, et pour bon nombre d’entre eux une deuxième, troisième ou quatrième édition. A PROPOS DE L’AUTEUR Albert Thomas, né à Champigny-sur-Marne le 16 juin 1878 et mort à Paris le 8 mai 1932, est un homme politique français qui se distingua lors de la Première Guerre mondiale comme organisateur de la production d'armements et du travail ouvrier en temps de guerre. Il devint par la suite le premier directeur du Bureau international du travail à Genève.

  • Eloge de l'éléphant: Un récit de voyage au pays khmer

    32

    Eloge de l'éléphant: Un récit de voyage au pays khmer
    Eloge de l'éléphant: Un récit de voyage au pays khmer

    Suivez Jules Brossard de Corbigny dans un voyage merveilleux et étonnant à dos d'éléphant En 1871, Norodom envoie une caravane, étrange et somptueuse, à Bangkok pour le retour des princesses cambodgiennes retenues par le roi de Siam. Jules Brossard de Corbigny (1841-1934), alors représentant de la France au Cambodge, en profite pour se joindre à la caravane et traverse ainsi à dos d’éléphant l’intérieur du Cambodge. Outre son témoignage exceptionnel sur le pays khmer, Brossard de Corbigny livre un éloge insolite de la monture des rois. Récit publié dans la Revue maritime et coloniale en 1872 sous le titre De Saigon à Bangkok par l’intérieur de l’Indochine, notes de voyage – janvier-février 1871. Une autobiographie envoûtante, tant par l'exotisme qu'elle propose que par le style captivant de l'auteur EXTRAIT Le royaume du Cambodge. – Au nord de la Cochinchine française, entre les cent et cent cinquième degrés de longitude est de Paris, existe un petit royaume dont la superficie pourrait être comparée à celle du Portugal. Il s’appelle le Cambodge, comme le grand fleuve qui le traverse du nord au sud. Phnom Penh, sa capitale, admirablement située au centre du pays, se trouve en même temps au sommet du delta qui fertilise de ses mille bras la basse Cochinchine, notre colonie de l’Extrême-Orient. Deux rois règnent sur le Cambodge, mais un seul y gouverne. Au premier roi appartient la couronne, le pays est à lui. Sur le théâtre de la politique, le second roi n’est qu’une doublure toujours prête à remplir le rôle principal, rôle qui lui-même n’exige guère d’études approfondies et ressemble en tout point à celui que le roi de Siam joue sur une plus grande scène, à Bangkok. Les mœurs, les lois, les usages, le costume des Cambodgiens sont, en effet, l’exacte copie de ce qu’on observe à Bangkok. A PROPOS DE LA COLLECTION Heureux qui comme… est une collection phare pour les Editions Magellan, avec 10 000 exemplaires vendus chaque année. Publiée en partenariat avec le magazine Géo depuis 2004, elle compte aujourd’hui 92 titres disponibles, et pour bon nombre d’entre eux une deuxième, troisième ou quatrième édition. A PROPOS DE L’AUTEUR Jules Brossard de Corbigny était un officier de marine français. Né à Orléans le 14 avril 1841 et mort le 16 décembre 1934. Il accompagna dans sa mission en Annam et au Cambodge son frère Charles-Paul.

  • Le Laos: Un récit de voyage et d'aventures

    36

    Le Laos: Un récit de voyage et d'aventures
    Le Laos: Un récit de voyage et d'aventures

    Sur les pas d'Isabelle Massieu en Indochine Première Européenne venue seule en Indochine en 1897, Isabelle Massieu (1844-1932) s’est prise de passion pour les voyages aux alentours de la cinquantaine et parcourt l’Asie en tous sens. En pirogue ou à cheval, l’infatigable aventurière chemine à travers la jungle, de Luang Prabang à Vientiane, et se laisse séduire par les légendes et les mœurs laotiennes, dont elle admire l’authentique liberté. Récit publié dans la Revue des deux mondes en 1900 sous le titre Le haut-Laos et le Mékong. Une expédition surprenante et entraînante au gré des légendes locales EXTRAIT C’est à Xieng Sen que j’ai définitivement quitté les territoires britanniques pour entrer dans nos possessions françaises de l’Indochine en descendant le Mékong jusqu’à Luang Prabang. Un pittoresque sentier me permettra ensuite d’éviter le grand coude que fait le fleuve à Pak1-Lay et d’arriver en dix jours à Vientiane, ce qui constitue le « record » de la vitesse. Puis, tour à tour, une succession de bateaux me mènera jusqu’à Savannakhet, nouvelle création française, en face de Ban-Mouk, au-dessus des grands rapides de Kemmarat ; de là, par une large tranchée en forêts clairières, vers la chaîne annamitique, franchie par la brèche d’Aï-Lao, j’arrive au grand pénitencier d’Annam ; enfin Maï-Lane et la rivière de Quang-Tri : tel est l’itinéraire dont les principales étapes m’ont conduite à Hué, la capitale d’Annam. A PROPOS DE LA COLLECTION Heureux qui comme… est une collection phare pour les Editions Magellan, avec 10 000 exemplaires vendus chaque année. Publiée en partenariat avec le magazine Géo depuis 2004, elle compte aujourd’hui 92 titres disponibles, et pour bon nombre d’entre eux une deuxième, troisième ou quatrième édition. A PROPOS DE L’AUTEUR On sait peu de choses sur Isabelle Massieu. Elle est née en 1844 en France. C'est une exploratrice, photographe et écrivain. Aux alentours de la cinquantaine, elle se prend de passion pour les voyages et parcourt l'Asie en tous sens. On ignore si elle remplissait des missions secrètes pendant ses voyages ou si elle voyageait de façon désintéressée. Elle décède en 1932.

  • Phnom Penh: Récit d'un diplomate passionné

    33

    Phnom Penh: Récit d'un diplomate passionné
    Phnom Penh: Récit d'un diplomate passionné

    Durant tout le mois d'octobre, achetez cet ebook à -50% ! 2.49€ au lieu de 4.99€ ! L’auteur narre les joies et les aléas de sa mission diplomatique au Cambodge L’explorateur Xavier Brau de Saint-Pol Lias (1840-1914) a mené toute sa vie une propagande passionnée pour l’expansion française en Extrême-Orient. En 1884, ses vœux se réalisent : le traité de protectorat français sur le Cambodge confère à la France la quasi-totalité du pouvoir. Mais contre ce diktat, une insurrection populaire éclate au moment même où Brau de Saint Pol-Lias rejoint Phnom Penh. Au milieu des insurgés et des diplomates français chargés de les réprimer, l’observateur pacifique livre une vision originale de la capitale en effervescence. Ce récit a été publié dans La Nouvelle Revue en 1885, sous le titre Au Cambodge, feuillets détachés du Journal d’un voyageur. Un récit troublant et saisissant par la force des messages exprimés et le choc des cultures EXTRAIT Le courant nous pousse. La marche du bateau détermine à droite et à gauche, sur les rives très rapprochées, un flot qui nous suit le long des berges. Cela rappelle le canal de Suez. Mais l’aspect du pays est bien différent. De tous côtés, à perte de vue, des rizières émaillées de bouquets d’arbres et de nombreuses paillotes groupées en kampongs ou isolées çà et là parmi les bambous, les bananiers et les cannes à sucre. Devant nous, dans le lointain, à l’extrémité de cette longue ligne droite d’eau qu’égaient une foule d’embarcations indigènes, on aperçoit, faisant fond, un magnifique fouillis de cocotiers et d’aréquiers. Ce pays est fertile, peuplé, vivant, autant que l’isthme de Suez est aride, désert et morne. A PROPOS DE LA COLLECTION Heureux qui comme… est une collection phare pour les Editions Magellan, avec 10 000 exemplaires vendus chaque année. Publiée en partenariat avec le magazine Géo depuis 2004, elle compte aujourd’hui 92 titres disponibles, et pour bon nombre d’entre eux une deuxième, troisième ou quatrième édition. A PROPOS DE L’AUTEUR Xavier Brau de Saint Pol Lias est né le 4 juillet 1840 à Seix en France et mort le 1914 à Paris. Explorateur et diplomate français, passionné de voyages et de découvertes, profondément nationaliste, il a travaillé pour l’expansion française en dirigeant de nombreuses expéditions. Des expéditions et aventures qu’il a écrites par la suite.

  • L'île de Pâques: Un récit autobiographique d'aventures

    83

    L'île de Pâques: Un récit autobiographique d'aventures
    L'île de Pâques: Un récit autobiographique d'aventures

    Plongez au coeur du mystère entourant les imposantes statues de basalte de l'île de Pâques En 1872, le jeune aspirant Julien Viaud, à bord du navire La Flore, fait route entre Valparaiso, capitale du Chili, et Tahiti, territoire français de Polynésie d’où il reviendra avec le pseudonyme de Pierre Loti (1850-1923). La mystérieuse île de Pâques est l’une des premières escales marquantes du futur grand écrivain voyageur, et ses talents de dessinateur lui valent d’être de toutes les excursions au cœur de l’île pour tenter de déchiffrer l’énigme des moai, ces hautes statues de basalte qui semblent tombées du ciel… Pierre Loti nous propulse dans une aventure exotique à travers le récit de son exploration de l'île célèbre des eaux du Pacifique EXTRAIT À huit heures du matin, la vigie signale la terre, et la silhouette de l’île de Pâques se dessine légèrement dans la direction du nord-ouest. La distance est grande encore, et nous n’arriverons que dans la soirée, malgré la vitesse que les alizés nous donnent. Depuis plusieurs jours, nous avons quitté, pour venir là, ces routes habituelles que suivent les navires à travers le Pacifique, car l’île de Pâques n’est sur le passage de personne. On l’a découverte par hasard, et les rares navigateurs qui l’ont de loin en loin visitée en ont fait des récits contradictoires. La population, dont la provenance est d’ailleurs entourée d’un inquiétant mystère, s’éteint peu à peu, pour des causes inconnues, et il y reste, nous a-t-on dit, quelques douzaines seulement de sauvages, affamés et craintifs, qui se nourrissent de racines ; au milieu des solitudes de la mer, elle ne sera bientôt qu’une solitude aussi, dont les statues géantes demeureront les seules gardiennes. On n’y trouve rien, pas même une aiguade pour y faire provision d’eau douce, et, de plus, les brisants et les récifs empêchent le plus souvent d’y atterrir. A PROPOS DE LA COLLECTION Heureux qui comme… est une collection phare pour les Editions Magellan, avec 10 000 exemplaires vendus chaque année. Publiée en partenariat avec le magazine Géo depuis 2004, elle compte aujourd’hui 92 titres disponibles, et pour bon nombre d’entre eux une deuxième, troisième ou quatrième édition. A PROPOS DE L’AUTEUR Pierre Loti, né le 14 janvier 1850 à Rochefort, est un écrivain et officier de marine français. Une grande partie de son œuvre est d'inspiration autobiographique. Il s’est nourri de ses voyages pour écrire ses romans : Tahiti, le Sénégal, le Japon ou encore la Turquie qui le fascinait énormément. Il a également exploité l'exotisme régional de la Bretagne dans ses romans. Il est mort le 10 juin 1923 à Hendaye. Membre de l'Académie française, il est enterré à Saint-Pierre-d'Oléron sur l'île d'Oléron dans le jardin d'une maison ayant appartenu à sa famille après des funérailles nationales. Sa maison à Rochefort est devenue un musée.

  • Angkor: Un récit de voyage autobiographique et historique

    34

    Angkor: Un récit de voyage autobiographique et historique
    Angkor: Un récit de voyage autobiographique et historique

    Un pèlerinage captivant qui nous invite à découvrir Angkor C’est un rêve d’enfant que Pierre Loti (1850-1923) exauce lorsqu’il fait le voyage d’Angkor en 1901. En révélant au célèbre voyageur le sens de son existence, ce périple devient un pèlerinage, véritable leçon de sagesse que le crépuscule de la vie seul pouvait rendre lisible. Les pensées mélancoliques du voyageur et les descriptions de ce site incomparable, témoin ultime de la civilisation khmère, se mêlent intimement pour créer un texte magnifique qui signe la naissance d’Angkor à la littérature occidentale. Un pèlerin d’Angkor a été publié en 1911 et 1912 dans L’Illustration. Entre autobiographie et roman historique, Pierre Loti partage ses impressions et nous invite au voyage EXTRAIT Je ne sais pas si beaucoup d’hommes ont comme moi depuis l’enfance pressenti toute leur vie. Rien ne m’est arrivé que je n’aie obscurément prévu dès mes premières années. Les ruines d’Angkor, je me souviens si bien de ce certain soir d’avril, un peu voilé, où en vision elles m’apparurent ! Cela se passait dans mon « musée » d’enfant – très petite pièce, en haut de ma maison familiale, où j’avais réuni beaucoup de coquillages, d’oiseaux des îles, d’armes et de parures océaniennes, tout ce qui pouvait me parler des pays lointains. Or, il était décidé tout à fait à cette époque, par mes parents, que je resterais près d’eux, que jamais je n’irais courir le monde, comme mon frère aîné qui venait de mourir là-bas en Extrême-Asie. A PROPOS DE LA COLLECTION Heureux qui comme… est une collection phare pour les Editions Magellan, avec 10 000 exemplaires vendus chaque année. Publiée en partenariat avec le magazine Géo depuis 2004, elle compte aujourd’hui 92 titres disponibles, et pour bon nombre d’entre eux une deuxième, troisième ou quatrième édition. A PROPOS DE L’AUTEUR Pierre Loti, né le 14 janvier 1850 à Rochefort, est un écrivain et officier de marine français. Une grande partie de son œuvre est d'inspiration autobiographique. Il s’est nourri de ses voyages pour écrire ses romans : Tahiti, le Sénégal, le Japon ou encore la Turquie qui le fascinait énormément. Il a également exploité l'exotisme régional de la Bretagne dans ses romans. Il est mort le 10 juin 1923 à Hendaye. Membre de l'Académie française, il est enterré à Saint-Pierre-d'Oléron sur l'île d'Oléron dans le jardin d'une maison ayant appartenu à sa famille après des funérailles nationales. Sa maison à Rochefort est devenue un musée.

  • Grenade: Heureux qui comme… Théophile Gautier

    45

    Grenade: Heureux qui comme… Théophile Gautier
    Grenade: Heureux qui comme… Théophile Gautier

    Partager les émotions des premiers écrivains-voyageurs et retrouver les racines d’un monde intemporel. Théophile Gautier explore l’Andalousie pendant l’été 1840. Son récit est le modèle du voyage romantique, avide d’aventures pittoresques, d’archaïsmes et de mélanges orientaux. À Grenade, il se fait enfermer dans l’Alhambra, visite les tanières des gitans et voyage dans le temps. Récit extrait du Voyage en Espagne de Madrid à Jérez, publié en 1843. Plongez dans ce récit d'aventures poétique qui offre un portrait de l'Andalousie au 19ème siècle ! EXTRAIT En entrant, vous avez en face de vous, formant le fond du parallélogramme, la salle du Tribunal, dont la voûte renferme un monument d’art d’une rareté et d’un prix inestimables. Ce sont des peintures arabes, les seules peut-être qui soient parvenues jusqu’à nous. L’une d’elles représente la cour des Lions même avec la fontaine très reconnaissable, mais dorée; quelques personnages, que la vétusté de la peinture ne permet pas de distinguer nettement, semblent occupés d’une joute ou d’une passe d’armes. L’autre a pour sujet une espèce de divan où se trouvent rassemblés les rois maures de Grenade, dont on discerne encore fort bien les burnous blancs, les têtes olivâtres, la bouche rouge et les mystérieuses prunelles noires. Ces peintures, à ce que l’on prétend, sont sur cuir préparé, collé à des panneaux de cèdre, et servent à prouver que le précepte du Coran qui défend la représentation des êtres animés n’était pas toujours scrupuleusement observé par les Maures, quand bien même les douze lions de la fontaine ne seraient pas là pour confirmer cette assertion. A PROPOS DE LA COLLECTION Heureux qui comme… est une collection phare pour les Editions Magellan, avec 10 000 exemplaires vendus chaque année. Publiée en partenariat avec le magazine Géo depuis 2004, elle compte aujourd’hui 92 titres disponibles, et pour bon nombre d’entre eux une deuxième, troisième ou quatrième édition. À PROPOS DE L'AUTEUR Théophile Gautier est un poète, romancier et critique d'art français. Ce maître du récit de voyage, dont s’inspireront tous les grands auteurs du XIXe siècle, lance ici la mode de voyage en Espagne et de l’orientalisme.

  • Le Mékong: Récit d'une expédition tumultueuse

    35

    Le Mékong: Récit d'une expédition tumultueuse
    Le Mékong: Récit d'une expédition tumultueuse

    Louis de Carné nous plonge dans la réalité des dangers auxquels s'exposent les explorateurs de son époque Seul civil de l’expédition du Mékong, Louis de Carné (1844-1871) livre au public cette version non officielle de l’exploration, avant de succomber, à vingt-sept ans, aux fièvres contractées en Chine. Son récit témoigne de ces grands périls que les explorateurs ont rencontrés en traversant dans la misère, sous des pluies torrentielles, la jungle du Laos birman. La saison des pluies dans le Laos birman est extrait de L’exploration du Mékong publié en feuilleton dans la Revue des deux mondes en 1869. Une autobiographie saisissante et riche d'humanité EXTRAIT La ville de Luang Prabang avait été pour nous ce qu’est une oasis pour une caravane fatiguée d’une longue marche. Nous y avions fait une halte d’un mois, au sein d’une abondance relative. Passer les nuits sous le même toit et s’asseoir deux fois par jour à la même table, ce sont là des jouissances, dont pour la première fois depuis Bassac, il nous avait été donné de savourer la douceur. La vie nomade est contraire à la nature de l’homme, qui s’attache aux lieux par mille liens invisibles, comme l’arbre s’incorpore au sol par ses racines. Les peuplades même, vivant sous des tentes que leur indifférence dresse chaque soir pour les replier chaque matin, se font une patrie du désert dont elles connaissent toutes les sources ou de la forêt dont elles vénèrent tous les vieux arbres. A PROPOS DE LA COLLECTION Heureux qui comme… est une collection phare pour les Editions Magellan, avec 10 000 exemplaires vendus chaque année. Publiée en partenariat avec le magazine Géo depuis 2004, elle compte aujourd’hui 92 titres disponibles, et pour bon nombre d’entre eux une deuxième, troisième ou quatrième édition. A PROPOS DE L’AUTEUR Louis-Marie de Carné, comte de Carné Marcein, né le 17 février 1804 à Quimper et mort le 11 février 1876 à Plomelin, est un diplomate, homme politique, journaliste et historien français, membre de l'Académie française. Il a été fait chevalier de la Légion d'honneur.

  • L'Orient-Express: Récit d'une prouesse technique et symbolique

    51

    L'Orient-Express: Récit d'une prouesse technique et symbolique
    L'Orient-Express: Récit d'une prouesse technique et symbolique

    Montez à bord du célèbre train, l’Orient-Express, en partance pour son premier voyage Le 4 octobre 1883, le train le plus luxueux du monde quittait Paris pour Constantinople. Promis à une destinée mythique, l’Orient-Express emmenait pour ce voyage inaugural les plus grands journalistes européens. Edmond About, futur académicien mais écrivain spirituel, raconte avec esprit cette traversée de l’Europe qui le laisse « ébloui et étourdi ». De Pontoise à Stamboul, 1884. Avec son témoignage Edmond About nous permet de revenir sur un grand symbole du XIXe siècle EXTRAIT L’expérience de notre hôtellerie roulante commence au coup de sifflet du départ, et elle intéresse vivement tous ceux d’entre nous qui ont une certaine pratique des chemins de fer. Ainsi, l’on doit nous servir à dîner dans un quart d’heure et nous trouvons le couvert mis avec une intrépidité qui nous étonne. J’ai l’habitude de déjeuner tous les mois dans le train de Paris à Boulogne-sur-Mer, et quoique la Compagnie du Nord ait des voitures admirablement suspendues qui lui coûtent jusqu’à dix-sept et dix-huit mille francs l’une, je sais combien il est malaisé d’y verser et d’y boire un verre de vin sans trinquer avec sa propre chemise. Eh bien ! les serviteurs de la Compagnie Nagelmackers n’ont pas craint de placer devant chacun de nous trois ou quatre verres à pied d’un équilibre fort instable. Il faut que ces braves garçons aient une confiance illimitée dans l’aplomb de leur restaurant, et il nous semble à première vue que les fiches, les cordes tendues, ce qu’on appelle le violon à bord des paquebots, ne seraient pas de trop en cette occurrence. L’événement nous donne tort : rien ne bouge sur ces petites tables si bien servies, tant la construction des voitures a réalisé de progrès depuis quelques années. A PROPOS DE LA COLLECTION Heureux qui comme… est une collection phare pour les Editions Magellan, avec 10 000 exemplaires vendus chaque année. Publiée en partenariat avec le magazine Géo depuis 2004, elle compte aujourd’hui 92 titres disponibles, et pour bon nombre d’entre eux une deuxième, troisième ou quatrième édition. A PROPOS DE L’AUTEUR Edmond About, né le 14 février 1828 à Dieuze et mort le 16 janvier 1885 à Paris, est un écrivain, journaliste et critique d'art français, membre de l’Académie française. Il est connu pour avoir écrit des œuvres satiriques, polémiques, mais aussi comiques.

  • Constantinople: Heureux qui comme… Gérard de Nerval

    65

    Constantinople: Heureux qui comme… Gérard de Nerval
    Constantinople: Heureux qui comme… Gérard de Nerval

    Un récit d’aventures précis et poétique. Quand Nerval arrive à Constantinople, au terme d’un long périple, le sultan Abdül-Medjid, qui règne depuis 1839 sur les restes de l’Empire ottoman, vient de promulguer les réformes institutionnelles qui vont transformer et moderniser le pays en profondeur. Sensible à cette réalité méconnue des Européens, le poète a fait de son ouvrage, aussi puissamment mélancolique que lumineux, un modèle inégalé du récit d’aventures. Fidèle compagnon de voyage, curieux et bienveillant, il se glisse en notre âme comme un aiguillon à la curiosité. « A Constantinople, j’ai compris la grandeur de cette tolérance universelle qu’exercent aujourd’hui les Turcs. » EXTRAIT J’ai été fort touché à Constantinople en voyant de bons derviches assister à la messe. La parole de Dieu leur paraissait bonne dans toutes les langues. Du reste, ils n’obligent personne à tourner comme un volant au son des flûtes, ce qui pour eux-mêmes est la plus sublime façon d’honorer le ciel. CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE « Ville étrange que Constantinople ! Splendeur et misères, larmes et joies; l’arbitraire plus qu’ailleurs, et aussi plus de liberté sont les premiers mots de Gérard de Nerval pour décrire une ville paradoxale où les opposés apparemment incompatibles se côtoient. (…) Constantinople est l’une des parties du livre Voyage en Orient publié en 1851. Aujourd’hui rééditée aux Editions Magellan et Cie, cette partie est une magnifique lecture de voyage pour flâner, imaginer et s’étonner dans une Istanbul d’un autre siècle et y découvrir ses mœurs sociales. Les intentions de Gérard de Nerval sont explicites : Je n’ai pas entrepris de peindre Constantinople; ses palais, ses mosquées, ses bains et ses rivages ont été tant de fois décrits : j’ai voulu seulement donner l’idée d’une promenade à travers ses rues et ses places à l’époque des principales fêtes. » (Florence Tapiau,Le Petit Journal, média des francophones à l’étranger) A PROPOS DE LA COLLECTION Heureux qui comme… est une collection phare pour les Editions Magellan, avec 10 000 exemplaires vendus chaque année. Publiée en partenariat avec le magazine Géo depuis 2004, elle compte aujourd’hui 92 titres disponibles, et pour bon nombre d’entre eux une deuxième, troisième ou quatrième édition. A PROPOS DE L’AUTEUR Gérard de Nerval, écrivain et poète français, est né en 1808 à Paris et décédé en 1855. Figure majeure du courant romantique, il est connu pour ses poèmes et ses nouvelles. Constantinople est l’une des parties de son Voyage en Orient publié en 1851.

  • Hanoi: Heureux qui comme… Paul Bourde

    53

    Hanoi: Heureux qui comme… Paul Bourde
    Hanoi: Heureux qui comme… Paul Bourde

    Partagez les émotions des premiers écrivains-voyageurs et retrouvez les racines d’un monde intemporel. Paul Bourde, reporter au Temps, jeune, blanc et arrogant, part au Tonkin vérifier ses préjugés. En pleine conquête coloniale, dans un pays à feu et à sang, sous couvert de bonne politique, il déploie un cynisme à faire frissonner nos contemporains. L’art de voyager selon l’air du temps. Texte extrait de De Paris au Tonkin, 1884. EXTRAITS « Il me semblait que c’était l’âme de ce vieux peuple enfant qui s’exhalait et se révélait à moi. » « En 1883, le Vietnam se compose du Tonkin au nord, du territoire d’Annam au centre et de la Cochinchine au sud. Avec le Laos et le Cambodge ils forment l’Indochine française, alors en pleine expansion. Depuis le début de l’époque moderne, les Européens cherchent une voie d’accès vers la Chine et ainsi le développement du commerce. Napoléon III prend prétexte de la persécution des chrétiens au Vietnam pour envoyer ses troupes en Cochinchine. Saigon est occupée en 1859 mais une grande part du pays reste encore à découvrir. » A PROPOS DE LA COLLECTION Heureux qui comme… est une collection phare pour les Editions Magellan, avec 10 000 exemplaires vendus chaque année. Publiée en partenariat avec le magazine Géo depuis 2004, elle compte aujourd’hui 92 titres disponibles, et pour bon nombre d’entre eux une deuxième, troisième ou quatrième édition. A PROPOS DE L’AUTEUR Grand reporter, publiciste colonial et romancier, Paul Bourde est né en 1851. Doué d'une volonté tenace et d'une grande soif d'apprendre, il travailla pour le journal Le Temps. Penseur éclectique rédigeant sur les sujets les plus divers, philosophiques ou historiques, il mourut en 1914, après avoir accompli jusqu'au bout sa fonction administrative et son métier d'homme de lettres.

  • Saigon: Heureux qui comme… Albert Morice

    54

    Saigon: Heureux qui comme… Albert Morice
    Saigon: Heureux qui comme… Albert Morice

    À Saigon il y a beaucoup de serpents, de fourmis et de margouillats à collectionner. Sans compter les habitants de la Cochinchine que le jeune médecin passionné de zoologie voudrait bien mettre dans sa ménagerie. Un récit décalé en pleine conquête coloniale. Texte intégral publié dans Le Tour du Monde en 1875. Découvrez la Cochinchine au 19ème à travers les yeux d'un colon français ! EXTRAIT Peu de jours après notre arrivée à Hatien, le 29janvier, j’eus l’occasion d’assister à la fête du Têt ou Jour de l’an annamite. Les pratiques du culte de Bouddha et le culte des mânes des ancêtres, la crainte du diable, ou Maqui, et les bruyantes manifestations de la joie populaire s’entremêlent singulièrement pendant la célébration de cette fête. Elle dure au moins sept jours, mais les riches la prolongent plus longtemps; mon domestique me quitta, comme font à ce moment tous les indigènes au service des Européens, et je dus aller demander au fort l’hospitalité des officiers qui avaient le bonheur d’avoir un soldat pour cuisinier. A PROPOS DE LA COLLECTION Heureux qui comme… est une collection phare pour les Editions Magellan, avec 10 000 exemplaires vendus chaque année. Publiée en partenariat avec le magazine Géo depuis 2004, elle compte aujourd’hui 92 titres disponibles, et pour bon nombre d’entre eux une deuxième, troisième ou quatrième édition. À PROPOS DE L'AUTEUR Albert Morice (1848-1877), jeune médecin affecté en Cochinchine, se découvre une passion pour la faune et la flore de la colonie, où il devient naturaliste et anthropologue.

  • Le Népal: Un récit de voyage trépidant

    84

    Le Népal: Un récit de voyage trépidant
    Le Népal: Un récit de voyage trépidant

    Laissez-vous happer par les mystères du Népal du XIXe siècle « Chimiste, physicien, médecin, sociologue, psychologue, philosophe, archéologue, expérimentateur, artiste, voyageur, quel esprit peut-on comparer à Gustave Le Bon ? Il faut remonter jusqu’à Leibniz, jusqu’à Léonard de Vinci, pour retrouver une pareille universalité, une pareille génialité. » Ainsi parle Raymond Queneau de Gustave Le Bon, qui influença Freud par ses travaux sur la psychologie des foules… Une singulière redécouverte ! Texte intégral publié dans Le Tour du monde en 1886. Gustave Le Bon dresse le portrait d’un pays et de sa culture avec justesse et humour EXTRAIT Après avoir franchi la dernière des chaînes de montagnes, nous nous trouvâmes au-dessus de la vallée où s’élèvent, dans un espace restreint, la capitale et les plus importantes cités du pays. Elle offrait un aspect d’une fertilité incomparable. Les villages dissimulés sous cette végétation exubérante ne se révélaient qu’à notre approche. Avec ses petits temples, ses maisons de bois toutes sculptées, chacun d’eux semblait une réunion de pagodes. Nous entrâmes à Kathmandou avec l’escorte envoyée à notre rencontre par le résident. A PROPOS DE LA COLLECTION Heureux qui comme… est une collection phare pour les Editions Magellan, avec 10 000 exemplaires vendus chaque année. Publiée en partenariat avec le magazine Géo depuis 2004, elle compte aujourd’hui 92 titres disponibles, et pour bon nombre d’entre eux une deuxième, troisième ou quatrième édition. A PROPOS DE L’AUTEUR Gustave Le Bon, né le 7 mai 1841 à Nogent-le-Rotrou et mort le 13 décembre 1931 à Marnes-la-Coquette, est un médecin, anthropologue, psychologue social et sociologue français.

  • La Sardaigne: Heureux qui comme… Gaston Vuillier

    88

    La Sardaigne: Heureux qui comme… Gaston Vuillier
    La Sardaigne: Heureux qui comme… Gaston Vuillier